21 janvier, 2008

les blague de la kabylie

Classé dans : Non classé — iciabdallah @ 20:30

La panne d’un Oranais en Kabylie     C’est Houari qui va visiter la Kabylie, mais après quelques kilomètres, il tombe en panne en pleine montagne mais pour sa chance il trouva Da Amar un Kabyle moustachu qui en apercevant Houari se dit à lui-même  »tiens un Ouahrani » comme dirait un chasseur  »tiens un lapin ». Il lui proposa son âne dont il voulait se débarrasser d’ailleurs. Houari accepta et en payât le prix. Da Amar lui donna les instructions suivantes: pour faire marcher l’âne tu dis ouf, pour le faire galoper tu dis  »arrr », pour le faire sprinter tu lui dis  »hurrr ». Il insista pour qu’il ne se trompa pas.
    Houari monte sur l’âne et reprend sa route en disant ouf. L’âne démarre. Après quelque temps, il lui « arrrr », l’âne galope, après quelques temps, il décide de le faire sprinter en lui disant trois fois « hurrr ». L’âne sprint mais Houari s’aperçoit qu’à quelques mètres, il y a un virage et une falaise. Pris de panique il hurle: ya Sidi el Houari stooop et l’âne s’arrête à 10cm à peine de la falaise et là Houari rassuré s’exclame et dit …ouf ! La chasse à OranCe sont deux Oranais partis à la chasse et qui voient passer un deltaplane.
   Le premier, Kada épaule et tire:
- Ouaah , Kada !!! tu l’as raté !
- Oui mais il a lâché sa proie

Indiana Jones et le trio d’Algériens- Indiana Jones se promène dans la savane africaine lorsqu’il rencontre un Kabyle, un Chaoui et un Oranais. Le Kabyle transporte sur son dos un gros morceau de viande, le Chaoui une grosse cage de fer et l’Oranais une grosse roche de pierre. Indiana leur demande alors ce qu’ils font avec cet équipement.
Le Kabyle de répondre :
- Jmâa liman, s’il y a i lion qui mi cour apris, moi je lui balance ce morceau di viande; il li mange i apris il n’a plis faim pour mi manger !
Le Chaoui de répondre :
- Tu sais, s’il y a un lion qui me cou’ ap’es, je le captu’e dans ma cage de fe’, et la il ne peut plus me manger.
L’Oranais de répondre:
- Ouaaah chta kan ou chta sra   si un lion me courre après, alors je jette la roche par terre et je peux courir plus vite pour me sauver.

Blagues tirées du net corrigées en Kabylie
Le local, les bijoux et le liquideC’est l’histoire d’un Oranais, d’un Kabyle et d’un Algérois qui ont volé une bijouterie. Quand vient la police elle trouve l’Algérois sur place et commence à l’interroger pour découvrir qu’il n’a pas pris la fuite parce qu’il s’était entendu avec ses comparses que la Kabyle prenne les bijoux, l’Oranais le liquide et l’Algérois le … local..

Gel ou …SnépalapeineC’est un Kabyle qui va chez le coiffeur pour se faire couper les cheveux. Une fois la coiffure terminée, le coiffeur lui demande : »je te mets du gel ce n’est pas la peine », et le Kabyle lui répond : »mets moi snépalapeine ».

Un Wali Kabyle parle aux Kabyles en KabyleC’est un wali kabyle qui s’adresse en kabyle aux kabyles:

  • ‘Elliwt kra alnanwan, fethat twaqi atswalim dounit … (Ouvrez vos yeux et les fenêtres pour voir le monde)
  • Sur ce de nombreuses personnes se lèvent et ouvrent grandes les fenêtres de la salle ….. 
  • La viande pour chats Kabyles de Barbes    Zi Mohand le marabout nous raconta comment un jour il a réussi à vendre de la viande en conserve pour chats à ses compatriotes en France qui la trouvèrent peu chère et savoureuse dans le ragoût quotidien qu’ils préparaient dans leurs chambres.
       Son commerce devint alors florissant et son fournisseur s’en étonna en lui disant:
      – Vous devez avoir beaucoup de clients qui ont des chats? 
        Zi Mohand qui ne peut mentir lui avoue:
      – Si je vous dis que ce sont les chats eux-mêmes qui l’achètent, allez vous me croire?
      – Je vous croirais si je voyais ça ….
      – Ah Non! pas question, ils risquent de s’enfuir, lui  rétorque Zi Mohand qui ne tient pas à éveiller les soupçons de ses clients … les chats Marabouts et Kabyles de Barbes.

    Le printemps des …ordures   Un jour Da Belaid a rencontré deux types en train de discuter devant un tas d’ordures tellement puant et repoussant qu’il est remarquable à des dizaines de mètres à la ronde.
       Étonné de les voir continuer à discuter comme si de rien n’était, il s’en approcha pour attirer leur attention.
      – Pardon ayetma (mes frères), ne serait-il pas mieux pour vous de vous éloigner de ce tas d’ordures qui risque de vous rendre malade. Vous ne trouvez pas!
        A son grand étonnement, le premier lui dira:
      – Non, moi je ne sens rien, au contraire sa sent le printemps par ici, lui dit-il histoire de le rabrouer.
        Le second lui dira: 
      – Et si on veut être malade et mourir, wach Dakhlak (de quoi je me mêle)… yaklhi ldjens… yakhi…

    Le distributeur est plus intelligent que …   Un commerçant demanda à Da Amar de lui donner une pièce de 5 dinars pour qu’il lui rende 100 dinars comme monnaie au lieu de 95 dinars.
      Da Amar qui ne pouvait mentir lui avoua qu’il a une pièce de 5 dinars mais veut la garder pour un distributeur automatique sur sa route.
      Le commerçant accepta donc de lui rendre sa monnaie de 95 dinars mais pour mieux l’arranger lui demanda qu’elle genre de pièce il voudrait pour son distributeur, la grande ou la petite, lui dit-il.
      – Qu’importe, petite ou grande… le distributeur automatique les reconnaît toutes … il est plus intelligent que toi …. heu! que moi, croyait-il devoir ajouter.

    http://kabylienews.site.voila.fr/

    10 réponses à “les blague de la kabylie”

    1. welwahran dit :

      Un kabyle se converti,au christianisme, ensuite devient catholique protestant, ensuite catholique pratiquant, ensuite catholique trafiquant, ensuite, boudhiste tibétain avvec la tennue traditionelle, il change aussi tôt par ce que les chinois (qui travaillent en Algerie) le battent à cause des JO, il se sent constament persécuter, il change pour devenir cobaye dans un grand centre de recherche neurologique sur les mutations géno-religieuse, on lui fait des testes d’injection dans sa foie successivement, avec des dose progressives, et la les chercheures s’apperçoives qu’il dispose en effet d’un gène rare : appeler ethnico-religieux-Mutan, résultans d’une forte éxposition au rayonnement X (celui de la Croix), de la les chercheur font une découverte stupéfiante, avec une equipe de paléontologue, Antropologue ils determinent que le gène est représenter sous forme de chromosome XY sur le drapeu Berbère? aussi-tôt la région concerner est en quarantaine au maghreb.

    2. marcelg dit :

      Bonjour

      Albert, un Breton du terroir, un fils de paysan, né en 1934 (73 ans), nous
      raconte sa jeunesse, jusqu’à l’âge de 23 ans où il acheva son service
      militaire obligatoire en Petite Kabylie. En 1956 et 1957, cet homme bon et
      sensible participa contre son gré à la guerre dite de « pacification et de
      maintien de l’ordre », un épisode atroce qui cache bien son nom. Il est
      revenu dans sa belle province, la Bretagne, traumatisé par l’expérience
      vécue en Algérie, comme la plupart de ses camarades de régiment.

      Il témoigne, il nous dit ce qu’il a vécu : la dure vie dans le bled, les
      marches forcées sur les djebels, les ratissages du terrain, les contrôles
      des villages : Béni-Ourtilane, El-Maïn, Bouhamza, Freha, Djahnit, Ouled Sidi
      Idir, les combats, les traquenards et les atrocités perpétrées par l’un et
      l’autre camp. Mais aussi, cet homme pacifique, soumis
      aux ordres de ses supérieurs et contraint d’obéir, réprouvait dès le départ
      une guerre qu’il jugeait perdue d’avance – on ne lutte pas contre un peuple
      qui combat pour la liberté et aspire se libérer du joug de la
      colonisation -, et il ne cache pas sa sympathie pour les population kabyles
      victimes de la guerre. A ces « pauvres parmi les pauvres », les soldats
      français, qui avaient souvent faim et soif, prenaient encore leurs maigres
      réserves de nourriture, et augmentaient leur dénuement.

      Pendant qu’il « crapahutait » dans les djebels, et qu’il assistait, contre
      son gré, à des scènes pénibles, Albert fit la promesse de témoigner.

      Quarante huit années après son retour en France, il témoigne, mais, en son
      âme et conscience, il ressent toujours le poids énorme de la barbarie.
      Combien de jeunes du contingent, victimes de la guerre d’Algérie, ont osé
      témoigner ? Presque pas ! Le mal reste tapi au fond de leurs mémoires, plus
      insidieux qu’un serpent. Certains se sont suicidés, la plupart se sont tus,
      renfermant à tout jamais leurs terribles souvenirs ; ils en souffriront
      jusqu’à la mort.

      A partir du récit d’Albert, j’ai écrit un livre de témoignages Il s’intitule
      : « La Jeunesse d’Albert ».

      Ceux qui ont vu le film « Ennemi intime », apprécieront.

      Ce livre vient d’être édité chez LIV’EDITIONS, au Faouët. (56320) BP 15.

      Site du livre :

      http://60gp.ovh.net/~livediti/index.php?b=livre_fiche&id=247&PHPSESSID=7ce816ce120bdae70eb81102f5d7a6a6

      Cordialement

      Marcel Gozzi

      http://www.amazon.fr/gp/search/171-9485720-0715458?search-alias=stripbooks&field-author=Gozzi%2C%20Marcel
      http://www.amazon.fr/Souvenirs-Chien-Chien-Goz-Marzic/dp/2748171640/sr=11-1/qid=1167743870/ref=sr_11_1/402-6458333-9224944

      http://www.manuscrit.com/catalogue/textes/fiche_texte.asp?idOuvrage=7579

    3. mohammed dit :

      quatre hommes dont un arabe jeune, un kabyle vieux, un français d’age moyen tous en bonne santé et un Africain malade était tous embraqués sur une barque pour se déplacer d’un ilôt vers un autre lors d’un voyage organisé, au cours de la traverséé, la barque s’affaissat et il s’avéra urgent de lacher du lest. pour sauver les vies humaines. Il durent jeter tout mais le problème n’était pas réglé. On décida alors de faire jeter quelqu’un. Le Français vu son hamanité feras savoir que comme l’arabe est jeune il a toute sa vie devant lui donc, comme le kabyle est vieux, il valait meiux qu’il poursuivent sa vie et porfiter des courts moment qu’il lui reste, et l’African aura la chance de se faire soigner et poursuivre le restant de ses jour. On refusa biensur puisqu’il a le savoir faire.
      Le kabyle, comme le firent ses ancètres depuis toujours, de nature, ils aiment se sarifier pour les autres, se proposa alors pour qu’il soit jeté d’autant plus qu’il est vieux. On le lui refusa biensur.
      L’Arabe fit alors sa proposition en suggérant de jeter l’Africain.

    4. Anonyme dit :

      la pastèque putain déjà il enlevé 1 bou me lui il a cru que cet té ça pastèque.> zouhir s

    5. zenpanda dit :

      hello abdellah!!! tiens je te parie que t’as pas entendu mieux que celle la: ce sont 3 gamins qui parlent de leurs peres, le premier dit que le sien est le meilleur, il fait le trajet alger setif en 3heures car il travaillait dans un train, le deuxieme lui dit le mien est encore plus rapide, il fait le trajet alger paris en 1heure car il travaille a air algerie, le troisieme leur dit que son pere est plus rapide que les deux autres: il travaille a la wilaya, il sort du boulot a 17h et a 16h il est deja a la maison!!!

    6. amilie dit :

      c’est bien moi je sui avec vous مشاء الله baybay

    7. yahya dit :

      azul,

      pour faire des blague il suffit pas de repredre les blagues oranaise puis remplacer Oranai -> kabyle et Maskré -> Oranai ca fait mois crédible.

      essayons d’improvision, malgrés que les blague oranaise sont tro tro bonne, je vous demande pas de faire comme eux, je vous demande just d’essayer ^^

    8. louisa dit :

      un tunusien viens sans tune sa mer la lune va lui donner un noir

    9. Anonyme dit :

      bien

    Laisser un commentaire

    Bombermanga |
    Des enfants du voyage aux e... |
    sally1000 |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | dé com's par miliers
    | japanime
    | high school musical