27 janvier, 2008

Zohra, »La France des Couleurs »

Classé dans : Non classé — iciabdallah @ 19:39

Hommage à la défunte Zohra du 19 au 22 janvier à la Maison de la culture de Tizi-ouzou -L’association culturelle Asurif Boumadene Boumehni de ain Zaoui, Tizi-ouzou, rend hommage à la défunte chanteuse Zohra en organisant à la Maison de la Culture Mouloud Mammeri de Tizi-ouzou, plusieurs activités.
   Au deuxième jour de la manifestation, il sera question d’une cérémonie de recueillement et de dépôt de gerbe de fleurs sur la tombe de l’artiste disparue à la fleur de l’âge.
   Une pièce théâtrale, un récital poétique une séance de témoignages figurent également à l’affiche de cette manifestation

 »La France des Couleurs »: pour qui chante Idir?Tizi-ouzou, 3 sept 2007 (bms)-  »La France des couleurs », le dernier album du chanteur Kabyle (ou devrait-on dire désormais d’origine Kabyle) est tout ce qu’il y a de troublant pour les amoureux de la chanson kabyle tant au plan de la démarche, de la musique et des paroles.
    Voilà un grand chanteur qui a élevé la chanson kabyle et berbère en général au firmament de la reconnaissance internationale grâce à  »Vava Inouva » mais qui étonne par ce dernier album jusqu’à susciter la question de savoir: pour qui chante désormais Idir.
    Les critiques de la chanson peuvent dire tout le bien qu’ils penseront du dernier album de Idir notamment outre mer sauf d’en faire un grand parallèle avec les Kabyles et la chanson kabyle.
    Idir et les Kabyles y apparaissent comme de simples décors qui peuvent aider à une  vente minimum de l’album tant l’évocation du nom du chanteur suffit effectivement aux Kabyles pour l’acheter. Ce que j’ai personnellement fait.
    A Tizi-Ouzou où l’album vient de parvenir, les revendeurs de cassettes et CD qui le proposent à 130 dinars sont peu emballés même pour le diffuser aux passants.
    Concrètement, l’album n’est ni du kabyle, ni du français … c’est juste du Idir qui semble touché par le syndrome dit du corbeau lorsque dit-on celui-ci a voulu imiter la manière de marcher de la perdrix sans y parvenir et qui a perdu la sienne.
    La chanson kabyle mérite que Idir lui revienne au plus vite. Il mérite de bien finir sa carrière et de transmettre l’authenticité kabyle à sa fille qui sera bien accueillie comme l’a été Djafar Ait Menguellet, le fils de Lounis, qui reste lui  »attaché à sa terre » même si les Kabyles disent du mal de lui depuis un certain temps. Il leur a répondu dignement en leur disant  »majguglagh d’aguak’aliw, Diriyi ».
   Ceci dit, il faut acheter l’album de Idir pour Idir parce qu’il est trop précieux pour qu’on ne lui offre pas l’occasion de faire son autocritique. Mais encore faut-il qu’il entende la notre?
http://kabylie.unblog.fr/

Laisser un commentaire

Bombermanga |
Des enfants du voyage aux e... |
sally1000 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | dé com's par miliers
| japanime
| high school musical